Silverthorn, Raymond E. Feist

Publié le par Guenièvre

Silverthorn.jpg      Synopsis: La guerre entre les mondes de Midkemia et Kelewan est terminée. Le royaume se prépare à vivre une ère de paix et de prospérité sous le règne du roi Lyam et du prince de Krondor, Arutha.


Pourtant, très loin dans le Nord, se lève une sombre puissance, qui rassemble en ses ténèbres elfes noirs, trolls et gobelins, annonçant l'avènement d'un nouvel âge de chaos. Une terrible prophétie doit bientôt s'accomplir...


Mais il faut pour cela qu'un obstacle disparaisse : Arutha doit périr. Une horde d'assassins et de guerriers maléfiques est lancée à ses trousses...

 

 

       Mon avis: Après le succès qu'avait été pour moi le premier tome, je n'ai pas hésité avant de me plonger dans celui-ci...


Je n'ai été déçue que sur un point: bon sang de bonsoir, j'avais compris que Pug était le personnage principal de cette série?! On m'a trompée... Il ne joue ici qu'un rôle secondaire, se limitant à un tour de magie de temps à autre pour sauver la peau de ses amis! Je suis outrée: j'attendais tellement plus: des informations sur sa magie, sur l'école qu'il est en train de former, sur sa famille. Non vraiment je suis déçue...


Mais sur ce point uniquement. Car pour le reste, j'ai retrouvé avec grand plaisir les personnages attachants du premier tome, inchangés sans que cela soit négatif. J'ai particulièrement apprécié de voir Jimmy the Hand (alias Jimmy les mains vives, en français -qu'est-ce que ça sonne mieux en anglais!) prendre un rôle prépondérant. De même, Arutha devient quasi-central, et lui aussi est extrêmement intéressant!

 

En plus de ce point fort, les personnages, s'ajoutent d'autres plus généraux. On retrouve une bonne dose d'aventure, agrémentée d'un peu d'humour. Juste ce qu'il faut de magie et de manichéisme pour pimenter le tout (la magie servant aussi parfois à sauver les héros, pas seulement à les enfoncer, sinon c'est pas drôle, n'est-ce pas). 

 

En bref, on obtient une application de la recette typique fantasy, agrémentée par la plume de l'auteur qui a la vertu remarquable de me happer dans son monde, sans coup férir (comment, où suis-je? Attention, un moredhel derrière toi!) Et qu'est-ce que je me suis régalée!

La suite dans le prochain épisode: A Darkness at Sethanon, que je lirai avec avidité dès que possible!

 

Mon avis sur le tome 1, Magician, ici

Publié dans Fantasy

Commenter cet article