Saba Ange de la Mort - Les Chemins de poussière 1, Moira Young

Publié le par Guenièvre

Bannière young adult

 

Saba.jpg      Synopsis: Au coeur d'un univers futuriste dévasté, la quête haletante d'une héroïne exceptionnelle.

Je vais bientôt mourir, il dit très vite.
Non, Pa!
Ecoute. Je sais pas ce qui se passe après. Je n'ai eu que des visions. Mais ils vont avoir besoin de toi, Saba. Lugh et Emmi. Et d'autres encore. Beaucoup d'autres. Ne cède pas à la peur. Sois forte, comme je sais que tu es. Et n'abandonne jamais, tu as compris, jamais. Quoi qu'il arrive.

      Mon avis: Un titre mystérieux, une belle couverture et le synopsis qui attise ma curiosité: c'est parti; je me lance à la découverte d'un nouveau livre, d'un nouvel auteur.


Le début du livre est déconcertant. L'écriture est rude et sauvage: pas une seule indication de dialogue, on ne sait pas ce qui est pensé ou ce qui est dit à haute voix. ça se voulait probablement artistique, mais j'ai trouvé ça agaçant et brouillon.

Et puis il y a l'héroïne, Saba, dont le comportement m'a paru niais et complètement immature, sans rapport avec son âge (à dix-huit, on peut quand même prendre un peu de recul, affronter ses responsabilités vis à vis de sa soeur)... Sans oublier le reste de sa famille, tout  aussi déconcertants. Ils m'ont mise un peu mal à l'aise, le père fou de chagrin, le frère plein de colère, ce qui ne colle pas du tout à la description qu'en fait Saba, et ajoute encore à son apparence un peu... idiote?


Malgré tout cela, j'ai fini par accrocher à l'histoire et à ce monde fascinant, si violent et désespéré, vers le milieu du roman, alors qu'enfin on a un peu de suspense et que les choses ne paraissent plus si évidentes. J'ai beaucoup aimé les personnages que sont Jack et Emmi, ainsi que les Aigles Libres, plus généralement. Ils ont du courage dans l'adversité, sans pour autant verser dans la folie, contrairement à Saba.


L'atmosphère générale est cependant restée vaguement dérangeante, sans que je puisse vraiment pointer du doigt ce qui m'inspire ce sentiment. Peut être l'obscurité latente, le mystère de ce qui est arrivé à la civilisation précédente (la nôtre), peut être est-ce le fait de voir à quel point l'humanité est tombée bas et l'impact que pourrait avoir la drogue, ou peut être est-ce le fait de la folie ambiante. C'est une impression bizarre que je me souviens avoir ressentie lors de ma lecture de Terrienne, de Jean Claude Mourlevat, dans la même collection.


Pour continuer avec les défauts que j'ai trouvés à ce livre, j'ajouterai encore une certaine immaturité, une inexpérience de l'auteur qui se ressent indirectement dans le caractère de Saba, dans les discussions inachevées, dans sa témérité. Cela tient aussi à la troisième de couverture et au titre, à mon avis particulièrement mal choisis (même si j'ai conscience que l'auteur n'a pas eu son mot à dire): ils révèlent un passage du milieu du livre; celui que j'ai préféré, et retire tout suspense à ce qui se passe avant. Toute cette "intrigue" autour de la nécessité d'accorder sa confiance m'a paru bancale, encore une fois Saba paraît franchement limitée et étroite d'esprit pour son âge.

En résumé, je pense que ce livre est plein de potentiel, et j'ai aimé certaines choses, comme je l'ai dit plus haut. Malheureusement, au final, je lui trouve bien trop de défauts pour pouvoir me dire satisfaite. Ce livre a un goût d'inachevé quelque peu décevant. Il y a deux autre tomes, que je lirai peut être pour voir si tout cela a un peu évolué, s'est développé.

 

Lu dans le cadre du Challenge Haut en couleur

Couleur bonus: beige

Challenge Couleurs

catégorie arc-en-ciel, ce qui m'en fait 2/7

Publié dans Dystopie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lydie et ses livres 18/11/2013 22:07


Ce n'est pas habituellement mon genre de lecture et ton avis me dit que ce n'est pas par celui ci je ne m'initierai aux dystopies.

Guenièvre 18/11/2013 22:13



Non, effectivement, je ne pense pas que ce soit indiqué. Mieux vaut se lancer avec de bons vieux classiques, que ce soit 1984 ou Hunger games! C'est plus palpitant et le genre est mieux maîtrisé, moins dans
l'expérimentation, à mon humble avis.


Merci de ton passage!



Luna 07/11/2013 10:04


La couverture est très jolie ! Dommage que ton avis soit plus mitigé...

Guenièvre 07/11/2013 19:36



C'est sûr, c'est la loterie!


Merci de ton passage!



cassie 07/11/2013 07:38


dommage qu'il ne t'ai pas plu, le "résumé" avait l'air prometteur.

Guenièvre 07/11/2013 19:35



Oui, c'est aussi que j'ai pensé: ça a l'air poignant et intense.


Malheureusement le monde et les quelques personnages secondaires que j'ai aimés ne suffisent pas à rattraper l'écriture et Saba que j'ai trouvé sans intérêt.