Leviathan, Scott Westerfeld

Publié le par Guenièvre

Levianthan.jpg         Synopsis: 1914. A l'aube de la Première Guerre mondiale. D'un côté, les darwinistes (Anglais, Français), adeptes du tout biologique et rois de la manipulation génétique. De l'autre, la civilisation ultra-mécanique, les clankers (Allemands, Autrichiens.) La guerre éclate avec l'assassinat de l'Archiduc François-Ferdinand. Alek, son fils, menacé lui-aussi de mort, prend la fuite sur un robot de combat bipède bardé de mitrailleuses. Il réussit à rejoindre la Suisse et se cache dans un vieux château en ruines. Pendant ce temps, la jeune Ecossaise Deryn Sharp, orpheline, s'habille en garçon et se fait engager dans l'Air Service (forces aériennes britanniques.) Après un premier vol d'essai mouvementé aux commandes d'une méduse volante, elle rejoint l'équipage du Léviathan, sorte de baleine géante gonflée à l'hydrogène. A son bord, un chargement biologique, classé secret défense. Ils volent vers Constantinople, mais les Allemands les attaquent et le Léviathan s'écrase dans les Alpes. C'est là que Deryn, toujours déguisée en homme, fait la rencontre explosive d'Alek...

 

         Mon avis: Tout dans ce livre me poussait à l’éviter : la couverture, le résume… Alors me direz-vous : pourquoi le lire ? Parce que c’était exactement ce que je pensais de la saga Uglies du même auteur… Alors j’ai décidé de lui faire une nouvelle fois confiance : jusqu’à présent il ne m’a jamais déçue. D’autant plus que lorsque j’ai emprunté le livre, la bibliothécaire m’a répété « very good choice, it’s my favorite : just awesome »… Alors après ça, plus question d’hésiter !

Je dois dire que je n’ai pas cessé de ma demander si je n’avais pas fait une erreur… et j'avoue que la réponse est: oui, tu as bien fait une erreur... Les personnages me paraissent vagues, le monde, bien que basé sur une idée très intéressante (cette dualité machines/manipulations génétiques est une trouvaille géniale) était un peu fade : il manquait terriblement d’arrière-plan. Comme il est basé sur une période historique bien connue (la première guerre mondiale) l’auteur ne s’est pas donné la peine d’expliquer une seule fois ce qui s’était passé avant le début du roman, comme par exemple comment on en était arrivé à la formation de ces deux blocs de technologies opposées. Pourtant, ce point-là aurait beaucoup gagné à être expliqué. Ce premier tome m’a paru être une mise en place de la saga, alors il aurait été légitime d’en apprendre sur ce monde… Mais cette déception était peut-être due à ma connaissance de la période historique : je n’ai trouvé dans ce livre aucune nouveauté ou surprise. Idéal pour apprendre sur cette guerre, oui, mais alors plutôt pour les personnes en ayant une connaissance plutôt limitée. Le contexte réel a donc vraiment desservi le livre à mes yeux.

Les personnages aussi m’ont laissée peu convaincue. Je ne me suis pas vraiment attachée à eux. Les caractères n’étaient pas assez développés. L’action m’a aussi laissée sur ma faim… Non pas que le livre en manque : les péripéties s’enchaînent de façon continue… Mais on voit trop à l’avance où l’auteur veut en venir. Je ne me suis pas vraiment sentie concernée par les problèmes posés aux personnages, je n’ai pas vibré une seule fois pour eux.

Malgré un énorme potentiel, ce livre a donc été pour moi une légère déception. Je ne pense pas me donner la peine de lire le second tome.

Publié dans Science fiction

Commenter cet article