Le Sortilège de l'aube, Katharine Kerr

Publié le par Guenièvre

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv41609126.jpg        Synopsis : Nevyn, désormais puissant magicien, entend mettre un terme définitif à la longue guerre civile qui ensanglante Eldidd, grâce à ses pouvoirs enfin libérés. Mais il découvre un complot mené par le Conseil, qui risque de plonger le pays dans un chaos plus noir encore. Il prend alors conscience que c'est le monde lui-même qui est menacé par un affrontement magique dont l'issue se noue à travers la trame du temps. Il ne pourra le déjouer qu'avec l'aide de Rhodry le seigneur demi-elfe et de sa bien-aimée Jill, dont le destin se joue deux cents ans plus tard.

 

        Mon avis : Après avoir fait une pause de quelques jours entre les tomes2 et 3, j’ai décidé que je ne pouvais attendre plus longtemps, et j’ai cédé à la tentation d’ouvrir celui-ci…

J’ai bien évidemment été prise dans un tourbillon d’action, si efficace que, pour dire les choses simplement, je n’ai pas pu lâcher ce livre une seule fois. Ajoutez au suspense insoutenable une écriture fluide : j’ai dévoré ce troisième tome en une journée (entière, durant laquelle je n’ai rien fait d’autre) !

J’ai retrouvé avec plaisir Jill, mon personnage favori, et Rhodry, bien qu’il m’ait un peu déçue dans ce livre-ci, où ses pensées et sentiments n’étaient pas assez expliqués à mon goût. Autre absence regrettable, celle de Cullyn, une fois de plus. Les maîtres de dweomer, quant à eux, sont tous présents, on obtient enfin un aperçu plus clair sur l’esprit d’Ebañy, bien que cela reste encore trop imprécis pour moi. Il faut aussi saluer ce qui est, selon moi, une belle bêtise (désolée de ne pas mâcher mes mots): changer la traduction du nom d'un des personnages principaux en plein milieu de la saga. C'est ainsi que Persaunn devient à partir de tome Nevyn. Bravo!

Mis à part ce léger détail qui m'a beaucoup agacée, on continue d’apprendre des détails sur cette magie, le dweomer, dont l’existence est de plus en plus connue en Deverry. C’est un point très satisfaisant, mais d’un autre côté, cette saga a le grand avantage de se dérouler dans un monde dont on connait la plus grande partie dès le premier tome (c’est d’ailleurs pour cette raison que je l’avais autant apprécié). Ceci entraîne logiquement qu’il n’y a plus grand-chose de nouveau à apprendre… Il y a de la place pour tout plein de détails plus obscurs, portant pas exemple sur la magie.

Lorsque je suis arrivée à la fin de cet avant-dernier tome, et à cette fin au suspense insoutenable, j’ai tourné la page. Il y avait forcément quelque chose d’autre ! Mais non, maintenant, il faut que j’attende quelques heures de retrouver le tome suivant (attente insupportable) ! La seule chose que je puisse penser est : « C’est pas humain de finir un livre comme ça ! »

Je continue donc de recommander chaudement cette saga, qui est une très bonne lecture !

Publié dans Fantasy

Commenter cet article