La Fabrique de Frankenstein, Spy High -Mission 1, A.J. Butcher

Publié le par Guenièvre

Bannière jeunesse

Spy High 1Synopsis : Spy High est une école pas comme les autres : les élèves sont recrutés selon des critères particuliers et formés pour devenir des espions hors pair. En 2060, l'équipe Bond inquiète le directeur. Les querelles et les inimitiés au sein du groupe amoindrissent en effet les performances des trois garçons et trois filles qui le composent. La hiérarchie décide alors de les plonger dans la réalité. C'est ainsi que, pensant faire du camping, les jeunes étudiants espions vont devoir affronter un savant fou dont les manipulations génétiques sont effrayantes.

 


Mon avis : J’avais lu ce livre il y a quelques années, et dans mon souvenir, je l’avais beaucoup aimé… C’est donc confiante que je me suis lancée dans cette relecture.


Et… C’est une amère déception. Pour commencer, au niveau des personnages. La plupart m’ont exaspérée à des degrés divers : Ben arrogant, prétentieux, mais qui ne change pas, n’évolue pas même à la fin du livre. Lori qui déclare refuser le cliché de la blonde sans cervelle, mais qui fait tout pour s’y conformer. Eddie le looser de service, toujours à côté de la plaque et dont l’humour est d’une efficacité douteuse. Jennifer bagarreuse, obtuse. Seuls Cally et Jake trouvent un peu de grâce à mes yeux.


Ensuite l’univers. Situer l’action dans le futur implique une débauche d’imagination, sur le fonctionnement politique, sur les habitudes des habitants, les références… Mais ici, rien ! Les personnages pensent à Bipbip, parlent de ninjas, de McDo… Le monde n’a pas l’air d’avoir changé, hormis l’environnement qui s’est dégradé, et la technologie qui a évolué selon un schéma peu original. Tout cela était très décevant, et quitte à rester dans les bornes du classique sur ce point, autant rester dans le présent. Maintenant, j’admets que 2060 n’est pas si loin que ça. Mais quand même ! (note : le livre date de 2003)


Enfin l’intrigue. Une fois de plus, manque d’originalité confirmé : l’équipe multiplie les échecs, alors pour la mettre à l’épreuve, on lui confie une mission dangereuse. Sans oublier le grand méchant savant fou, convaincu que sa destinée est d’anéantir le monde pour le placer sous son contrôle.


Comme tout ne peut pas être noir, il faut noter l’écriture efficace. Au moins, on lit vite, et malgré tous les défauts du livre, on ne s’ennuie pas. Les actions s’enchaînent à une vitesse incroyable, l’effet de suspense est très réussi.


En résumé, passez votre chemin ; dans la catégorie espionnage ados, nous avons maintenant mille fois mieux avec Cherub. Mais bon, comme j’ai le tome suivant sous la main, et que j’en avais réellement gardé un bon souvenir, je vais lui laisser une chance avec le tome 2.

 

Mon avis sur ce fameux tome 2... La connexion du chaos... C'est par ici! 

Publié dans Aventure

Commenter cet article