Incarceron - Tome 1, Catherine Fisher

Publié le par Guenièvre

Bannière jeunesse

 

incarceron       Synopsis: Incarceron, une prison à nulle autre pareille : elle décide qui doit vivre... et qui doit mourir.
Rien ne peut lui échapper
Finn est prisonnier d'Incarceron, un univers pénitentiaire plein de dangers, de trahisons et de menaces. Il tente par tous les moyens de s'évader.
Claudia, la fille du directeur d'Incarceron, vit à l'Extérieur, dans un royaume figé au XVIIIe siècle. Piégée par une existence qu'elle n'a pas choisie, elle cherche à percer les mystères de la Prison.

       Mon avis: J'avais repéré ce titre dès sa sortie: le pitch avait l'air particulièrement alléchant. Une prison vivante, un roman décrit comme "l'un des meilleurs romans de fantasy de tous les temps" par The Times et par dessus le marché, une couverture magnifique et originale. Que demander de mieux?

Eh bien il faut demander le livre qui va avec cette description dithyrambique, car celui que j'ai eu entre les mains m'a déçue.
Le début est lent, très lent. N'ayant pas relu la quatrième de couverture (à dessein, elles sont souvent bien trop révélatrices à mon goût; j'ai d'ailleurs abrégé la version ci-dessus), j'avais un peu oublié les détails de l'histoire. On découvre un monde mystérieux, plein de potentiel.
Mais on rencontre aussi les deux personnages principaux, Finn et Claudia, et je n'ai aimé ni l'un, ni l'autre.
Claudia multiplie les réactions apparemment contradictoires, ce qui empêche de la cerner et donc de s'en sentir proche. En fait, elle m'a paru être une parfaite petite peste égoïste; un personnage hautement antipathique, donc. De l'autre côté, on découvre Finn, hanté par un passé effacé de sa mémoire. Imaginez: se réveiller tout seul dans une cellule, y être enfermé pendant ce qui vous paraît être des semaines, des mois, sans autre compagnie que l'oeil rouge d'une caméra, celle qui permet à Incarceron de l'espionner. Une situation qui promet de beaux développements...
Malheureusement, je n'ai pas trouvé ceux-ci à la hauteur, au même titre que les retournements de situation à l'Extérieur, dans le monde de Claudia. J'ai donc été profondément déçue de ne trouver aucun suspense dans les quelques 500 pages de ce volume de poche. Bien sûr, il y a de l'action, des mystères, des révélations... Seulement l'alchimie n'a pas opéré avec moi. J'ai vu venir la plupart des "révélations" bien à l'avance, ce qui a encore réduit mon intérêt, au point que j'aie envisagé d'abandonner ma lecture.

En résumé, un roman qui m'a semblé creux, dont ni les personnages, ni les péripéties n'ont réussi à retenir mon attention. Le monde développé par l'auteur m'a quand même inspiré une petite pointe de curiosité, mais je ne sais pas si cela sera assez pour me pousser à essayer de lire le second tome.

Malgré cette critique franchement négative, de nombreux autres lecteurs ont énormément apprécié leur découverte; vous pouvez consulter leur avis en cliquant sur la photo de la couverture.

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kllouche 14/12/2013 18:15


Je l'ai dans ma PAL mais les dernières ciritques que j'en ai lu sont comme la tienne: négatives! Je n'ai donc plus très envie de le lire !

Guenièvre 14/12/2013 19:16



Aïe, voilà qui est dommage. Mais comme je le rappelle à la fin de l'article, d'autres ont beaucoup aimé. J'ai l'impression que c'est un peu quitte ou double!


Peut-être que finalement tu l'apprécieras.



BlackWolf 20/10/2013 21:01


Ce livre traine dans ma PAL depuis quelques temps, j'avoue que ta chronique ne me donne pas plus envie que cela de le sortir rapidement.

Guenièvre 20/10/2013 23:28



Effectivement, je pense que ce qui aurait pu présenter un intérêt n'est pas assez développé, ou exploité de manière inadéquate. Ceci dit, peut être que toi tu aimeras...


Merci de ton passage!



Melba 20/10/2013 20:50


Je me souviens avoir lu ce livre il y a longtamps. Pour moi, ça a pas été un coup de coeur mais j'avais quand même un minimum apprécié ;)

Guenièvre 20/10/2013 23:27



Oui, mon avis n'est effectivement pas le plus répandu. Il y a des fois où le déclic ne se fait pas!