Bebt of bones - The Sword of Truth book 0, Terry Goodkind

Publié le par Guenièvre

Debt-of-bones.jpg

Titre français: Dette d'os, tome 0 de la saga L'Epée de Vérité

 

Synopsis : Il y a très longtemps, avant la création de la frontière, la guerre faisait rage entre D'Hara et les Contrées du Milieu. Dans ce climat inquiétant, une jeune femme se rendit dans la cité d'Aydindril pour obtenir une audience avec le Premier Sorcier. Elle s'appelait Abby et venait lui demander de sauver les habitants de son village. II s'appelait Zeddicus Zu'l Zorander et sa lutte contre la dangereuse magie de Panis Rahl allait prendre un nouveau tournant...Cette préquelle à L'Épée de Vérité est une édition à tirage limité et comprend une introduction de l'auteur et des illustrations de Keith Parkinson, l'artiste dont les magnifiques peintures ornent les couvertures de toute la série.

 


Mon avis : J’ai cédé à la curiosité pour ouvrir cette préquelle malgré l’importance de ma PAL… Je ne me souvenais plus exactement de ce qu’elle devait contenir, à part que son histoire concernait Zedd.


Je me suis replongée avec enthousiasme dans le monde de M. Goodkind, pour une fois avec quelque chose de neuf, puisqu’au lieu de relire encore et encore les 11 livres de la saga « L’Épée de Vérité » j’avais droit à ce qui la précédait.


J’ai trouvé tout cela extrêmement intéressant ; pour la première fois, j’ai été plongée dans une guerre au sein de ce qui était les Midlands encore en parfait fonctionnement (un effectif normal de magiciens et Inquisitrices, par exemple). Cela fait une différence de taille. Maintenant, ce que j’aimerai bien lire, c’est le récit de la guerre entre le Nouveau Monde et l’Ancien, ce serait encore plus passionnant !


Au sujet des personnages ; on retrouve Zedd, que j’avais beaucoup appréciée dans l'EDV en regrettant qu’il ne lui soit pas accordé un rôle plus important… voilà qui est ici réparé ! On en apprend plus sur les principaux évènements de sa vie, et sur ce qui a été le summum de sa carrière de Premier Magicien. Abby, l’autre personnage principal de ce court livre, m’a beaucoup rappelé par son caractère et sa manière d’agir une certaine Jennsen, qu’on retrouvera dans l’EDV ; à savoir qu’elle est effrayée, désespérée, et… non, ce serait un spoiler !


Tout se déroule sans qu’on ait de surprise, ayant lu ne serait-ce que le premier tome de l’EDV, on connait déjà tous les tenants et les aboutissants de l’histoire. La fin n’apporte rien de neuf non plus. Malgré cela, je ne me suis pas ennuyée un seul instant, et j’ai ressenti de la peur pour les personnages, oubliant par moment leur devenir. J’ai lu ce court récit en à peine une ou deux heures, et je le termine enchantée.

 

En bref, une préquelle qui fera les délices de tous les fans de l’EDV.

 


Maintenant, une question probablement fréquente : dans quel ordre lire tout ceci ? Personnellement, je dirais que les éléments révélés ici ne sont pas cruciaux pour la suite, et que même il pourrait être plus intéressant de lire cette préquelle avant le début de la saga elle-même ; on bénéficierait ainsi de tout le suspense ménagé dans ces quelques pages.


NB : je ne sais absolument pas si l’anglicisme « préquelle » est correct ou non, mais faute d’un autre mot, autant utiliser celui-ci…

 

Autres articles sur la saga l'Epée de Vérité:

Phantom, book 10 (Le Fantôme du souvenir) ici

Confessor, book 11 (L'Ombre d'une Inquisitrice) ici

Publié dans Fantasy

Commenter cet article